Pinterest est à la mode depuis quelques années et certaines personnes en parlent comme la panacée pour attirer du monde sur son site web (et donc “vendre sans efforts”).

 

J’ai envie dans cet article de clarifier ce que Pinterest permet et ne permet pas de faire, dans quel cas il peut être utile et pour quels types d’objectifs. Et enfin comment l’utiliser facilement et de façon optimale.

 

Au programme :

 

Comprendre Pinterest

Pinterest est un moteur de recherche visuel

Pour commencer, c’est quoi Pinterest finalement ? Un réseau social de plus ?

 

Alors, pas vraiment. Pinterest est plutôt un moteur de recherche et un moteur de recherche visuel, ce qui le distingue des autres.

 

Son intérêt principal pour les utilisateur.ice.s est de pouvoir créer des tableaux thématiques d’inspiration faits d’images (les épingles) trouvées sur la plateforme, en dehors ou même téléversées par l’utilisateur.ice.

 

Pinterest est utilisé principalement par les femmes

Pinterest est utilisé principalement par des femmes entre 20 et 40 ans, connectées et intéressées par des sujets comme la décoration, la cuisine, les vêtements, les jeux pour enfants. Ce qu’on appelle en marketing la ‘digital mom’, la maman connectée (et non pas la mère qui a des doigts, hein). Eh oui c’est sexiste, mais que veux-tu, on fait des généralités en marketing, on reviendra là-dessus à la fin de l’article.

 

Rien qu’en saisissant rapidement le principe se dégagent deux grands axes.

 

Le visuel y est hautement important.

Soit notre activité a déjà un caractère visuel et il sera facile de trouver comment utiliser Pinterest pour notre activité (c’est mon cas).

 

Soit notre activité n’est pas spécialement visuelle et il va falloir trouver une ou plusieurs façons de créer des visuels à épingler (nous y reviendrons).

 

Les utilisateurs sont plutôt des utilisatrices.

Soit notre activité s’adresse principalement aux femmes et il sera assez simple de toucher notre audience via Pinterest.

 

Soit elle s’adresse aux hommes et aux femmes et on se fait à l’idée qu’on touchera majoritairement des femmes via Pinterest.

 

Soit elle ne s’adresse qu’aux hommes et il faudrait trouver une façon détournée de les toucher via Pinterest ou carrément utiliser d’autres canaux en laissant de côté celui-ci.

 

Générer du trafic vers son site web

Quels sont les intérêts pour notre activité d’être présent.e sur Pinterest ?

 

Le gros intérêt de Pinterest est sa capacité à générer du trafic vers notre site web à la manière du référencement naturel. Oui, n’ayons pas peur des mots : Pinterest est un outil de référencement naturel, voire de SEO.

 

Qui plus est, les épingles sont éternelles, contrairement aux publications sur les réseaux sociaux, les efforts et les résultats se cumulent donc avec le temps.

 

Ceci dit, comme pour toute stratégie de référencement naturel, cela demande du temps investi et de la régularité pour fonctionner à moyen voire long terme. Ce n’est pas magique.

 

Le meilleur moyen de savoir si cette stratégie fonctionne pour son activité est de tester à fond sur une période de quelques mois. Et d’évaluer ensuite les résultats pour savoir si c’est une stratégie opportune pour soi.

 

Voyons voir comment faire ça.

 

Optimiser son profil

Le nom et la biographie

Une fois son profil créé, les premières choses à optimiser sont le nom d’utilisateur et la biographie.

 

Il est tout à fait possible d’intégrer le nom de sa marque, son activité, son secteur dans son nom d’utilisateur, c’est même recommandé. Ainsi, lorsqu’un.e utilisateur.ice fera une recherche (Pinterest est un moteur de recherche, tu te rappelles ?), il est possible de figurer en tant qu’utilisateur dans les résultats de recherche.

 

De la même façon, la biographie ou description pourra reprendre des mots-clés importants, ainsi qu’un slogan par exemple.

 

Créer un compte professionnel

Un compte professionnel, un peu comme sur les réseaux sociaux, permet d’avoir accès à des statistiques qui nous seront utiles pour évaluer l’efficacité de nos actions visant à créer du trafic sur notre site.

 

Dans le cas de Pinterest, un compte professionnel change également l’apparence de notre page d’accueil en plaçant une mosaïque des contenus de notre site web comme bannière ou image de couverture.

 

Revendiquer son site web

Pour que Pinterest sache quel est notre contenu parmi nos épingles, il va falloir lui indiquer le nom de domaine de notre site web et le “revendiquer”. Cela permettra également de gagner en crédibilité sur notre page, avec un pictogramme inspirant la confiance en face de notre site web.

 

Notons qu’il est possible de revendiquer plusieurs sites web mais qu’une seule URL peut être affichée dans le profil.

 

Pinterest propose trois façons de faire. Soit ajouter une balise HTML au site (ce qui peut se faire via un plugin WordPress ou directement via les réglages de certains thèmes), soit déposer un fichier HTML sur le site (généralement via FTP ou via cPanel) ou bien encore ajouter un enregistrement au niveau DNS de l’hébergeur.

 

Je trouve les explications de l’aide Pinterest plutôt bien faites. Attention, lorsqu’ils donnent des conseils pour les éditeurs de site web, leur entrée “WordPress” correspond à WordPress.com et non à notre WordPress habituel (parfois appelé “WordPress.org”).

 

Activer les épingles enrichies

Pinterest permet de créer des épingles enrichies, qui reprennent les informations contenues dans una page web pour les structurer. Par exemple pour une recette de cuisine, la liste des ingrédients apparaît à un emplacement spécifique d’une épingle enrichie.

Les articles font également partie des épingles enrichies. La description, l’auteur.ice, la date de publication et d’autres détails seront alors visibles directement sur l’épingle.

Pour activer cette fonctionnalité, cela se passe dans Pinterest et leur outil dédié !

Revendiquer éventuellement ses comptes Instagram, YouTube, Etsy

Pinterest offre la possibilité de revendiquer ses comptes Instagram, YouTube et Etsy (oui, Pinterest considère une boutique Etsy comme un compte de réseau social). Cela présente l’intérêt d’offrir une vue enrichie des épingles provenant de ces comptes (avec, par exemple, la photo de profil, le nombre d’abonnés, le prix).

 

Optimiser ses tableaux et épingler

De la même façon que le profil, les tableaux devraient être un minimum optimisés en ayant un nom recherché par les utilisateur.ice.s de Pinterest, ainsi qu’une description contenant des mots-clés.

 

Il y a généralement deux approches : soit créer des tableaux vides avec des thèmes précis et chercher à les remplir, soit faire des recherches, commencer à épingler puis créer des tableaux cohérents.

 

Chacun a sa façon de faire et il ne s’agirait pas de se bloquer en se forçant à faire de telle ou telle façon (tu as remarqué que la façon dont fonctionnent les autres semble toujours mieux ? Eh bien ce n’est pas le cas !).

 

Créer ses épingles

Pfiou ! Déjà de grands pas de faits !

 

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet : créer des visuels pour notre site web. Et commencer à générer du trafic.

 

Quels visuels ?

Pour commencer, je propose de créer des visuels simples : des images pour tes articles de blog.

 

Pinterest étant principalement utilisé sur smartphone, il est recommandé de créer des images verticales avec un rapport largeur:longueur de 2:3. On peut partir sans se tromper sur un format 1000 par 1500 pixels.

 

Comment créer les images ?

Comme pour tous les visuels, il y a plusieurs façons de faire : partir de zéro ou utiliser un outil comme Canva.

 

Quelle que soit l’option retenue, la création de l’image sera plus simple si tu as déjà une identité visuelle définie et un tableau d’inspiration (créé sur Pinterest ? Là ça devient meta) pour le type d’épingles que tu as envie de créer.

 

Les informations pertinentes à mettre sur ce type de visuels :

 

  • le titre de l’article ou une phrase d’accroche qui donne envie de le lire
  • le nom de la marque et/ou le nom du site web

Visuellement, il faudrait également :

 

  • une photo ou image de fond
  • éventuellement le logo

Ce que je te conseille, c’est de te créer un modèle (sur un outil comme Canva, un outil pro comme Photoshop ou même un outil sous-estimé comme PowerPoint qui est parfaitement adapté pour faire ce genre de choses) que tu réutiliseras pour chaque article. Comme ça il te suffira de modifier l’image de fond et le texte de l’article, grosso modo, et voilà !

 

Les débutant.e.s l’ignorent généralement : il est possible de téléverser ses propres images sur Pinterest pour créer ses épingles sans avoir besoin de les épingler depuis une page web existante. C’est ce que je te propose de faire ici.

 

L’option est un peu cachée, elle est disponible au même endroit que l’option pour créer un tableau (icône ‘+’), sauf qu’il faut choisir “épingle” à la place de “tableau”.

 

Les textes et informations à saisir sur l’épingle

Chaque épingle nécessite les informations suivantes :

 

  • le titre : ça peut être directement le titre de l’article de blog ou une version reformulée
  • la description : une courte description de l’article, l’intérêt est proche de celui de la méta-description de l’article (on peut tout simplement la copier)
  • le texte alternatif (facultatif): un texte descriptif de l’épingle, on peut reformuler le titre et la description pour décrire l’épingle
  • le lien : là ce sera l’URL de l’article de blog

L’idée est de mettre des mots-clés dans le titre et la description, de la même façon que logiquement le titre et la méta-description de l’article contiennent déjà les mots-clés adéquats pour le référencement naturel de l’article sur le site web.

 

D’autres idées d’épingles

Une fois que ces étapes sont maîtrisées, la seule limite est l’imagination !

 

Il est possible de créer des épingles reprenant une phrase d’accroche forte issue d’un article, une infographie résumant un contenu (c’est un type de contenu qui fonctionne bien, même si cela demande du temps à créer), les images d’un produit ou d’un service, etc.

 

Il est possible de créer plusieurs images pour un seul article, donc ne nous privons pas !

 

Être régulier

Là où Pinterest se rapproche des réseaux sociaux, c’est par rapport à la régularité. Il ne suffit pas de venir épingler une de ses images une fois tous les deux mois pour générer du trafic. Il faut être présent.e quasiment chaque jour pour épingler des contenus dans ses tableaux. Ce peut être long et fastidieux mais heureusement il existe des outils pour nous y aider et automatiser certaines tâches (le plus connu est Tailwind).

 

Et comme pour les réseaux sociaux, il faut jouer le jeu pour être bien vu par la plateforme : épingler les contenus d’autres comptes, faire en sorte d’apporter de la valeur à ses visiteur.ice.s, y passer du temps.

 

Il existe d’autres astuces pour booster sa présence sur Pinterest : intégrer des tableaux partagés avec d’autres créateur.ice.s de contenus dans le même secteur, créer des épingles stories régulièrement, créer des épingles vidéos (qui attirent plus l’attention que les images), des épingles enrichies, etc. On peut même y acheter de la publicité.

 

Permettre d’épingler depuis son site web

Du côté de notre site web, il peut être intéressant d’intégrer la possibilité (via un plugin WordPress de type “Pin it button”) d’épingler directement les images en faisant apparaître un bouton Pinterest au survol.

 

Cela reste intéressant pour permettre directement aux internautes visiteur.ice.s de notre site d’épingler nos images dans un de leurs tableaux, même si dans la pratique les navigateurs intègrent maintenant cette fonctionnalité via les partages.

 

Petite parenthèse : je recommande d’ailleurs d’épingler pour tes tableaux des images qui ne viennent pas d’une recherche Pinterest, il semblerait que l’algorithme apprécie qu’on apporte du contenu “frais” sur la plateforme.

 

Intégrer Pinterest dans une stratégie marketing globale

Il faut aussi garder en tête que, même si Pinterest amène du trafic sur notre site web, ces lecteur.ice.s n’auront généralement jamais entendu parler de notre activité avant d’avoir cliqué sur une de nos épingles et seront en grande partie “non qualifiés” (c’est-à-dire qu’ils ne correspondront pas en majorité à notre audience ni notre cible, qu’ils ne seront pas enclins à acheter chez nous).

 

Gardons à l’esprit que Pinterest est utilisé dans un but de collection de contenus et en favorise une grande consommation, de la part de personnes qui n’ont en général pas envie ni besoin d’acheter nos produits ou services. Pour les “convertir” en client, il va falloir mettre en place une réelle stratégie marketing. Déjà ne serait-ce que pour les retenir sur notre site en suscitant leur intérêt. Comme je le disais en introduction, Pinterest n’est pas un bouton magique.

 

Et comme pour tout canal, rien ne sert d’y rester si on ne s’y sent pas bien et que l’on aime pas s’en servir.

 

Ce qu’on peut reprocher à Pinterest, c’est d’être stéréotypé. Les contenus sont très émotionnels et tournent autour de sujets clichés féminins (cosmétiques, mode, décoration, cuisine, parentalité, etc.). Mieux vaut être prévenu.e car parfois cela peut en être presque désespérant. Ou alors tourner ce fait à son avantage pour se démarquer ? 😉 Je te laisse voir !

 

Isabelle

J'aide les entrepreneur-e-s authentiques et passionnés à être visibles grâce à une identité visuelle qui leur ressemble.

Ainsi, ils/elles peuvent se consacrer pleinement et sereinement à leur cœur d'activité !

J'ai à cœur de traduire fidèlement leurs univers sous forme d'éléments visuels porteurs de sens et cohérents. Je sais qu'ainsi il leur est facile de toucher les personnes qu'ils/elles ont envie d'aider !

C'est aussi simple que ça. Gagnant-gagnant sur toute la ligne.

 

Je réalise également des illustrations, sites web et des supports de communication web & print.

Tu es intéressé.e pour échanger avec moi sur ton projet ou sur mes services d'identité visuelle et d'illustrations ?

Envie de rester en lien ?

La newsletter est faite pour ça.

Bien mieux que les réseaux sociaux où tout est lissé, mieux encore que le blog visible de tout le monde, les e-mails sont garantis 100% authentiques et 0% spam.

À très bientôt !