Tu as un projet (entrepreneurial ou autre) et tu te demandes si tu as besoin d’une identité visuelle (aussi appelée identité graphique) pour ce projet ? Cet article est pour toi.

Tu te poses des questions sur l’identité visuelle ?

Voici les points qui sont abordés dans cet article :

Identité visuelle : Pour qui ?

Identité visuelle : pour qui ? 

La réponse courte est simple : pour tout le monde ! 

Eh oui, qu’on le veuille ou non, nous avons tous un style reconnaissable lié à notre identité. Des vêtements, une coupe de cheveux, une stature, des lunettes, etc.  

C’est ce style personnel qui fera que nous serons reconnus dans la rue lorsque nous croisons par hasard quelqu’un que nous connaissons. Ou au téléphone. Ou dans un écrit. C’est notre “patte”, notre style. 

Là où la vie courante peut laisser ce style identitaire se développer au petit bonheur la chance, une démarche de construction d’identité visuelle permet de choisir consciemment et d’avoir pleinement la main sur son image

Qui a donc intérêt à prendre du recul et développer son image ? 

Toute entité communicante : entreprise, thérapeute, artiste, blogueur-se, personnalité publique, association, etc. À partir du moment où l’on communique sur ce que l’on fait, cela passe forcément par une identité “de marque”, qu’elle soit consciemment choisie ou non. 

Toute entité qui souhaite communiquer de façon claire et cohérente pour établir un lien de qualité avec son audience a donc intérêt à travailler son identité visuelle.  

Mais qu’est-ce donc exactement ?  

Identité visuelle : c'est quoi ?

Identité visuelle : c’est quoi ? 

Une identité visuelle, ce n’est pas juste un logo ! Bien que le logo en soit une composante importante, il ne peut pas faire le job tout seul. 

L’identité visuelle s’inscrit dans la stratégie de communication d’une marque. Par marque, entendons un projet : une entreprise, une personnalité, un service, un évènement, etc. 

L’identité visuelle transmet des informations importantes sur la marque : ses valeurs, son message, son originalité, parfois même ses produits

Les humains sont très réceptifs à la communication non-verbale (beaucoup plus qu’à la communication verbale). Tu le savais déjà, pas vrai ? 

Eh bien le visuel joue un grand rôle dans cette communication non verbale, notamment lorsqu’il y a écran interposé. Et de nos jours, c’est très souvent le cas.  

Tout ceci se fait grâce à des composants visuels soigneusement choisis et travaillés. J’ai nommé… : 

  • Le logo, véritable signature visuelle de la marque. 
  • Les couleurs, ayant des significations inconscientes fortes. 
  • Les typographies, donnant un style prononcé aux écrits. 
  • Les formes, signes, visuels, motifs qui habillent les différentes communications de la marque, selon ses besoins propres. 

Tous ces éléments ont une signification pour chacun de nous. Ce qui importe surtout, c’est qu’ils aient le “bon” sens pour l’audience de la marque. “Tout est relatif”, qu’il disait.  

Le graphiste fait le traducteur depuis les messages, valeurs et idées à transmettre par la marque vers les éléments visuels (logo, couleurs, typo, motifs, etc.) qui habilleront sa communication pour qu’elle soit claire et cohérente. 

Mais pourquoi donc ? me demanderez-vous.

Pourquoi créer son identité visuelle ?

Pourquoi soigner l’identité visuelle de son projet ? 

D’abord pour établir un lien de qualité avec son audience, c’est-à-dire sa communauté, son public, ses prospects, ses clients. Avec une identité visuelle clairement définie et cohérente, les communications sont plus faciles à identifier et à mémoriser.

Tu sais comme moi que nous sommes tous très souvent sollicités, via nos différents écrans notamment. Avoir un message important à faire passer ne suffit pas pour être entendu. Que l’on n’aime ou pas, c’est ainsi. L’identité visuelle apporte cette cohérence qui permet une identification immédiate

En créant ce lien de qualité avec son audience, on attire les “bonnes personnes”, celles avec lesquelles le courant passe. C’est une conséquence du point précédent, il y a comme un filtre qui se crée de façon naturelle. Les personnes intéressées nous voient et restent, les personnes pas intéressées passent leur chemin. Le charisme et les atomes crochus passent aussi par la communication visuelle !  

Et puis une identité visuelle soignée est perçue comme un signe de crédibilité ou de professionnalisme, notamment par les personnes qui connaissent peu l’entité. Mieux vaut souvent faire une bonne première impression. Et cela peut aussi donner confiance d’avoir une identité visuelle claire et “pro”. 

Et enfin, avec une identité visuelle bien définie, on gagne du temps lorsqu’on veut communiquer. Pas besoin de se soucier de la forme, les éléments visuels sont tous déjà là, certains templates sont déjà prêts. Ainsi on peut se concentrer sur le fond, le cœur de métier. Et gagner en sérénité !    

Mais quand donc s’occuper de l’identité visuelle de son projet ?

Quand créer son identité visuelle ?

Quand définir l’identité visuelle de son projet ? 

La réponse courte : le plus en amont possible dans son projet. 

L’identité visuelle est une des bases de la stratégie de communication de l’entité communicante. (Finalement, je n’aime pas cette expression “entité communicante”, disons plutôt “entreprise”). 

Lorsque l’entreprise définit son identité visuelle, elle met à plat ses valeurs, son positionnement, son public cible, son message, ses concurrents, etc. Bref : la base ! Ce travail apporte énormément de clarté, de cohérence et d’efficacité

Même s’il est parfois jugé non nécessaire par beaucoup de jeunes entreprises qui allouent leur budget à d’autres dépenses, cela vaut toujours le coup de se poser toutes ces questions : qu’est-ce que je vends ? à qui ? quel est mon positionnement ? quelles sont mes valeurs ? qui sont mes concurrents ? quel est le marché ? quel est mon message ? qu’est-ce qui rend mon entreprise unique ? 

L’identité visuelle traduit ces différents éléments en un cadre concret, conscientisé et défini

Avoir une identité visuelle claire et cohérente dès le départ permet d’attirer des clients dès le départ de son projet et aussi d’économiser du temps, de l’énergie et de l’argent plus tard. 

Il arrive parfois que l’identité visuelle soit retravaillée par la suite, que ce soit pour une légère refonte ou un changement radical. 

Quand faire évoluer son identité visuelle ? 

Si l’entreprise évolue beaucoup, en terme de produits, de cible, de positionnement, il peut être intéressant de revoir son identité visuelle et sa stratégie de communication pour coller au mieux à cette évolution. Cela peut être, par exemple, une évolution vers des services plus “premium”.  

Dans ce cas, il est souvent utile d’affirmer à nouveau sa singularité auprès de son audience, et de l’informer bien sûr. 

Il est tout à fait normal de faire évoluer l’identité visuelle de son entreprise. L’entreprise est une chose vivante et l’identité visuelle ne la “tue” en aucun cas ! 

Comment créer son identité visuelle ?

Comment définir l’identité visuelle de son projet ? 

Il y a deux façons : faire appel à un-e graphiste ou la créer soi-même. 

Faire appel à un graphiste est certainement la manière la plus rapide, directe et efficace pour créer son identité visuelle. C’est à la fois une personne extérieure au projet qui peut donc prendre plus facilement du recul et aussi qui maîtrise les codes de l’image. 

Ceci dit, pour de nombreuses raisons, il peut ne pas être envisageable de travailler avec un professionnel dans l’immédiat. Voici alors quelques astuces pour définir soi-même son identité visuelle. 

1. Mettre à plat les tenants et aboutissants de son projet. 

C’est une étape primordiale dans la création de toute identité visuelle pour avoir de la clarté. Ce projet, à qui s’adresse-t-il ? en quoi consiste-t-il ? que vend-il ? quel est son message en quelques mots ? qu’est-ce qui le rend unique ? quelles valeurs y sont véhiculées ? 

2. Rassembler des images qui vont bien avec son projet et qui nous inspirent. 

Il est très pratique d’utiliser Pinterest pour faire ce travail mais on peut tout à fait utiliser des magazines ou un dossier sur son ordinateur. On appelle le résultat un “mood board” ou tableau d’inspiration car il donne une idée de l’univers du projet. 

3. La création en tant que telle : logo, couleurs et typographies. 

Les couleurs ont une signification. Selon le projet, ses valeurs, son unicité, il va être plus cohérent d’utiliser certaines couleurs. Par exemple, le vert renvoie à la nature, le rouge à la passion, etc. De même les couleurs pastel ont une connotation de douceur alors que les couleurs vives de dynamisme. Les couleurs doivent donc être cohérentes par rapport au projet mais également par rapport au public cible du projet. Il existe une multitude de ressources en ligne qui expliquent en détail ces symbolismes, il suffit de chercher un peu ! 

En matière d’image “less is more” (moins, c’est plus) : moins l’identité visuelle comporte de couleurs différentes, plus elle sera impactante et mémorisable. Inutile d’utiliser toutes les couleurs de l’arc-en-ciel pour se démarquer, cela aura généralement l’effet inverse. Opter pour 2 ou 3 couleurs, c’est bien assez ! 

Côté logo, les formes ont également leur symbolique. Que ce soient les formes simples comme le carré (rigueur), le cercle (douceur), le triangle (stabilité, dynamisme) ou les formes complexes comme les animaux, les plantes, les objets, etc. Mieux vaut les choisir en adéquation avec son projet, cela le rendra d’autant plus clair pour son audience ! 

Les polices d’écriture ont un impact certain sur la façon dont est perçu un texte. Certaines paraissent austères, d’autres claires, certaines vintage, d’autres encore fantaisistes. Selon le ton qui est recherché les écrits relatifs au projet, il est important de choisir soigneusement ses polices d’écritures. Encore une fois, “less is more”. Mieux vaut choisir deux typographies et s’y tenir, quitte à varier en mettant certains textes en gras ou italiques. 

D’autres éléments graphiques peuvent être ajoutés : des icônes, des photos, des motifs, des illustrations… Il faut juste bien faire attention d’avoir les droits d’utiliser ces images ! Il existe heureusement de nombreuses banques d’images libres de droit pour trouver son bonheur. 

Et ensuite… résumer tout ceci dans un brand board (tableau de marque). C’est une étape optionnelle mais qui est tellement utile ! Cela évite d’avoir à chercher partout les couleurs exactes de son identité visuelle, le nom de ses typographies, etc. Un gain de temps non négligeable lorsque l’on a d’autres chachas à fouetter pour faire avancer son projet ! 

Parce qu’une identité visuelle est faite pour être utilisée, c’est-à-dire déclinée sur des supports qui serviront à la communication pour son projet. 

Comment utiliser son identité visuelle ?

Comment utiliser l’identité visuelle de son projet ?  

Te voilà avec l’identité visuelle de ton projet. Tu as des couleurs, des typographies, un logo, des photos, voire plus. 

Yes ! Bravo ! C’est un cap important pour ce projet ! 

Mais maintenant… ? Que faire avec tout ça ? 

Eh bien il va falloir utiliser ces éléments sur tous les supports de communication liés au projet : site web, réseaux sociaux, cartes de visite, flyers, vidéos, présentations powerpoint, affiches, emballages, goodies, etc. La liste dépend bien évidemment du projet en question. 

L’important à cette étape : la cohérence ! Car c’est la cohérence visuelle des diverses communications qui va permettre à l’audience d’identifier rapidement d’où elles proviennent. 

Inutile de chercher à faire compliqué, la simplicité est souvent bien plus efficace. 

Je te conseille pour les visuels récurrents, comme pour ceux des réseaux sociaux ou des évènements récurrents, de créer ou utiliser des templates ou modèles. Les templates sont des images aux bonnes dimensions, intégrant les éléments de l’identité visuelle où il ne reste plus qu’à modifier le texte ou quelques autres détails. Ils sont précieux pour te faire gagner du temps ! 

Pour les utiliser, il existe des applis gratuites ou peu onéreuses, la plus connue étant sans doute Canva, mais il est possible d’utiliser GIMP, Spark, Photoshop Express ou même PowerPoint (on n’y pense pas toujours mais il est très pratique d’utiliser les masques !) 

Plus l’identité est diffusée, plus elle devient reconnaissable et donc plus elle devient forte et efficace

Attention tout de même à communiquer des informations pertinentes pour la cible ! Depuis l’avènement des réseaux sociaux, il y a à boire et à manger sur la toile. Personne n’est dupe sur la qualité des contenus. L’identité visuelle sert à établir un lien de qualité avec ton audience. Le contenu doit aussi être de qualité, sinon ça ne peut pas fonctionner ! 

Appelle-moi Captain Obvious si tu veux mais je vois tellement de bruit et de vent sur les Internets (tu sais, les mêmes citations que tu vois tous les jours par exemple) que je préfère le rappeler ! 

Ainsi s’achève ce feuilleton sur l’identité visuelle ! As-tu des questions sur ce sujet ?

J'aide les entrepreneur-e-s authentiques et passionnés à être visibles grâce à une identité visuelle qui leur ressemble. Ainsi, ils/elles peuvent se consacrer pleinement et sereinement à leur cœur d'activité !

J'ai à cœur de traduire fidèlement leurs univers sous forme d'éléments visuels porteurs de sens et cohérents. Je sais qu'ainsi il leur est facile de toucher les personnes qu'ils/elles ont envie d'aider !

C'est aussi simple que ça. Gagnant-gagnant sur toute la ligne.

Je réalise également des sites web et des supports de communication web & print.

Isabelle Lagneau