Les conseils qui ne te veulent pas du bien

Passer un temps infini

Si tu écoutes les bonnes pratiques pour réussir sur Instagram, tu n’as pas pu passer à côté de ces conseils : 

  • Créer du contenu tous les jours 
  • S’abonner à plein de comptes pour se faire remarquer de ses prospects
  • Liker tout ce qui passe pour se rendre redevable (c’est dit plus joliment avec des principes de réciprocité bienveillants)

Inévitablement suivre ces conseils va de pair avec passer un temps non négligeable à scroller, à liker, à chercher, etc. 

Mais franchement, est-ce que ça vaut le coup ?

Pose-toi sérieusement la question. Il est possible que ce soit vrai pour toi et dans ce cas, pas besoin de lire la suite, bravo, ne change rien, paix et prospérité instagramesque sur toi !

Pour ma part, j’ai beau avoir fait quelques rencontres enrichissantes sur Instagram, à part ça j’y ai passé beaucoup trop de temps en espérant y trouver des clients. 

Devenir dépendant

Instagram est montré du doigt par certains comme étant le réseau social le plus nocif à la santé mentale. C’est difficile d’avoir un jugement objectif là-dessus mais ce qui est sûr, c’est que le modèle des réseaux sociaux repose sur une forme d’addiction induite chez les utilisateurs. Et qui dit addiction dit insatisfaction, émotions pourries, etc. 

Un modèle pertinent a été développé par Nir Eyal. Je t’invite vraiment à lire cet article synthétique en anglais sur le sujet. Je fais une brève synthèse ici : 

Ce modèle découpe en 4 étapes interconnectées l’usage d’un réseau social : 

  • La phase “Trigger” (déclencheur) : l’utilisateur reçoit par exemple une notification qui fait écho à ses émotions et ses croyances. Plus l’utilisateur se sent mal, plus il va être prompt à passer à l’action 
  • La phase “Action” (action :p) : l’utilisateur ouvre l’appli pour voir de quoi il en retourne, il anticipe une récompense qui pourrait apaiser une émotion négative 
  • La phase “Reward” (récompense) : oh ! trois likes ! Voilà une récompense qui fait du bien à cet utilisateur, qui surfe sur cette vague pour scroller et chercher si par hasard il tomberait sur un contenu divertissant ou utile 
  • La phase “Investment” (investissement) : il scrolle, il passe beaucoup de temps et met son énergie dans cette recherche de résultats et attend en même temps de nouvelles notifications

Pas besoin d’un doctorat en psychologie pour comprendre qu’une application qui nous fait passer par ces 4 étapes contrôle nos comportements pour induire la dépendance et les renforce à chaque utilisation. 

En avoir conscience est très aidant pour prendre du recul sur le sujet. Dans la pratique, on peut aussi agir à chaque niveau pour en être moins dépendant !

Meurs, notification

Le premier conseil que je peux donner est le plus évident : supprimer les notifications. Il est très facile de paramétrer ça pour toutes les applis et Instagram ne fait pas exception, et c’est tant mieux. 

Allège-toi, fil d’actualité 

Pour éviter de passer trop de temps sur Instagram, un principe simple est de réduire drastiquement ce qui s’affiche dans son fil d’actualité. Bon sens. 

Te désabonner de comptes qui ne te parlent pas 

Mais au fait, pourquoi es-tu abonné.e à autant de comptes ? Qu’est-ce que ça t’apporte ? Espères-tu secrètement une récompense de ce fait ? 

Voilà ce que je te suggère : à chaque fois que tu te connectes, force-toi à te désabonner à au moins un compte. 

Attention ! Il parait que se désabonner en masse peut bloquer ton compte. Les bonnes pratiques étant changeantes, renseigne-toi. La dernière info que j’ai lue sur le sujet : se désabonner à plus de 20 comptes par heure bloque automatiquement ton compte. 

En bonus, tu vas comprendre de ce que tu ne veux pas de ces comptes que tu ne veux plus suivre, et donc ce que tu veux et ce que tu attends d’un abonnement. Cela peut t’aider à comprendre aussi la valeur que tu peux apporter à ton audience. 

Et quel bonheur de lire le message “Vous êtes à jour” lorsque tu as fini de scroller. 

Après cette étape, je me suis rendue compte que je restais abonnée qu’aux comptes de personnes que je connais de près ou de loin, que j’apprécie, avec qui j’ai des échanges régulièrement. 

Mettre en sourdine les comptes qui ne t’apportent rien. 

Instagram permet de filtrer les publications et/ou stories des comptes auxquels tu es abonné.e avec la fonctionnalité Sourdine. C’est-à-dire que tu peux être abonné à un compte et ne pas voir dans ton fil d’actualité ses publications, ses stories ou les deux. N’est-ce pas merveilleux ? 

Encore une fois, en faisant ce tri, non seulement tu vas t’alléger mais aussi tu vas comprendre ce que tu n’aimes pas, ce que tu aimes et affiner ce que tu veux apporter à tes abonnés ! Tout bénef ! 

Après cette étape, j’ai compris ce qui ne m’intéresse pas et ce qui m’intéresse de lire/voir sur Instagram. 

Voilà ce qui ne m’intéresse pas : 

Voilà ce qui m’intéresse de voir : 

  • Des informations utiles
  • Des conseils pertinents 
  • Du beau
  • Du drôle
  • Un “contenu” qui me fait me sentir bien

Et c’est aussi ce que j’ai envie d’apporter dans mes “contenus”, au-delà même du fait que ce soit un “contenu” censé être stratégique.

Externalise-toi, gestion de contenus

Une autre stratégie pour ne pas passer du temps sur Instagram est d’utiliser un outil externe pour créer et/ou planifier tes publications. 

Je ne suis pas experte en la matière mais ça fonctionne à coup sûr ! 

Disparaissez, abonnés fantômes !

C’est un bonus car supprimer des abonnés ne changera pas le temps ni la qualité de ton expérience sur Instagram. Ceci dit, à mon sens, autant trier jusqu’au bout ! 

Je retire régulièrement de mes abonnés les comptes qui entrent dans ces catégories :

  • Les dragueurs 
  • Les comptes qui semblent être fictifs
  • Les comptes du type achat de likes ou arnaques
  • Les pro qui ne cherchent qu’à me vendre des trucs sans qu’une discussion se fasse

Eh bien depuis que j’applique cette forme d’hygiène à mon compte, je m’y sens beaucoup mieux

Je ne me vexerai pas du tout si en faisant ce tri pour toi tu te désabonnes de mon compte ou tu me mets en sourdine 😉  

Fais-toi plaisir pour qu’Instagram reste un outil à ta disposition et pas l’inverse ! 

Isabelle ☺

J'aide les entrepreneur-e-s authentiques et passionnés à être visibles grâce à une identité visuelle qui leur ressemble.

Ainsi, ils/elles peuvent se consacrer pleinement et sereinement à leur cœur d'activité !

J'ai à cœur de traduire fidèlement leurs univers sous forme d'éléments visuels porteurs de sens et cohérents. Je sais qu'ainsi il leur est facile de toucher les personnes qu'ils/elles ont envie d'aider !

C'est aussi simple que ça. Gagnant-gagnant sur toute la ligne.

 

Je réalise également des illustrations, sites web et des supports de communication web & print.

Tu es intéressé.e pour échanger avec moi sur ton projet ou sur mes services d'identité visuelle et d'illustrations ?

Envie de rester en lien ?

La newsletter est faite pour ça.

Bien mieux que les réseaux sociaux où tout est lissé, mieux encore que le blog visible de tout le monde, les e-mails sont garantis 100% authentiques et 0% spam.

À très bientôt !