Tu le sais certainement, pour communiquer efficacement, notamment en ligne, il est nécessaire de le faire avec une certaine régularité. Publier chaque mois, chaque semaine voire chaque jour. Et c’est une réalité : les algorithmes des réseaux sociaux pénalisent les comptes qui ne sont pas actifs régulièrement. 

Le référencement naturel (SEO) est peut-être un peu moins pénalisant que ces derniers algorithmes, il n’en reste pas moins qu’il est important d’avoir une forme de régularité dans la publication et la mise à jour de contenus pour espérer une visibilité sur les moteurs de recherche. 

La créativité n’est tout simplement pas régulière

Il y a des personnes à qui cela convient très bien. Des personnes structurées et organisées qui savent tirer avantage de cette nécessité de régularité. Tu les vois peut-être publier chaque jour, chaque semaine avec un mélange d’admiration, de jalousie et d’agacement. Peut-être même d’idéalisation. 

Et puis il y a les autres personnes ! Dont je fais partie, et peut-être toi aussi. Les personnes plutôt “créatives” qui peuvent avoir de l’inspiration à revendre pendant tout un mois et plus du tout le mois suivant. 

En fait, ce n’est absolument pas un dysfonctionnement. La créativité fonctionne comme ça, par vagues. L’inspiration a besoin d’expiration, si on peut dire. La création se nourrit d’une forme de repos, elle est cyclique. Bref, le premier pas est de ne pas se culpabiliser inutilement si on se sent irrégulier.e dans ses créations puisque c’est normal. 

Remplir ou recueillir ? L’importance de clarifier de quoi on parle

Bon, mais ça ne suffit pas non plus à régler notre problème. Comment faire pour mettre de la régularité dans tout ce foutoir ? 

C’est très simple : utiliser des outils adaptés

Non, non, ne pars pas, je te promets que c’est fun et pas si chiant que ça en a l’air. 

J’aime utiliser la métaphore de la bouteille. 

Vois-tu, souvent on pense notre communication comme une feuille blanche à remplir. Ce peut être un calendrier éditorial, des articles à écrire, des newsletters à envoyer, etc. Le souci étant qu’on embarque toutes les peurs et blocages associés à une page blanche : je n’ai rien de pertinent à dire, c’est trop dur de remplir toute cette page, vite il me faut une idée et je n’en ai pas, etc. 

Ça n’aide vraiment pas de voir les choses sous cet angle. 

Je préfère voir les choses différemment. Pour moi, communiquer est une forme de créativité appliquée. Et la créativité est comme une source qui coule. Elle n’a pas toujours le même débit, elle a des vagues, comme je le disais plus haut. 

L’idée n’est pas de la contraindre à la régularité mais de prendre une bouteille (ou un autre contenant) et de recueillir son eau. Et si possible remplir plusieurs bouteilles au moment de la grosse vague. 

Une fois qu’on a ces bouteilles remplies, libre à soi de les transmettre aux autres au rythme qu’on souhaite. 

La création et la transmission sont deux phases différentes !

Les outils à ton service pour communiquer et transmettre

Et c’est là que viennent les outils qui permettent d’optimiser tout ça.  

Je te partage ce que j’utilise personnellement sans non plus prétendre que ce soit une solution universelle ou miracle. Plutôt pour donner des idées à expérimenter de ce qui pourrait fonctionner pour toi si tu sens que ce sujet te bloque. Je crois que chacun a une façon singulière de créer à explorer, s’approprier et avec laquelle jouer presque indéfiniment (et c’est tant mieux !). 

Donc j’utilise 2 types d’outils :

  • des outils pour recueillir l’inspiration et créer les “contenus”
  • des outils pour structurer et planifier les “contenus”

Ils sont plutôt rudimentaires, en réalité. 

Pour recueillir l’inspiration, j’utilise des carnets et des documents texte. Je note tous les sujets que j’aimerais aborder (spoil : la plupart de ces sujets n’ont pas été traités). Je gribouille des tas d’idées de dessin (spoil : la plupart de ces idées n’ont pas abouti), etc. Je note des phrases, des textes entiers sur un sujet donné. J’écris souvent plusieurs articles en même temps, plusieurs newsletters à la fois, quand le “flow” est là. C’est plus facile. Sans aucune restriction (du moins, pas consciente). 

Une fois toute cette matière recueillie, j’utilise des outils de planification. 

Là encore, très simples : je planifie la publication de mes articles de blog directement dans WordPress, je planifie la publication sur Facebook et Instagram dans l’outil dédié de Facebook (Business Suite), je planifie l’envoi des newsletters depuis mon outil de gestion de newsletters, etc.

Tu vois l’idée ? Vraiment très simple, basique. 

La simplicité et le cadre sont tous les deux nécessaires

Je crois qu’on complexifie beaucoup trop toutes ces choses simples. En fait les outils de communication sont à la disposition de nos idées et ce ne sont pas à nos idées de venir servir ces outils. Alors, bien sûr, tester de nouveaux outils demande parfois une certaine patience pour les prendre en main mais ça en vaut largement la peine. 

Autre chose importante : l’inspiration ne tombe pas (toujours) du ciel, elle se provoque. S’asseoir à son bureau de façon répétée, même sans idée préalable, est indispensable pour écrire, par exemple. Il y a un piège à fantasmer l’inspiration magique qui, quand elle sera là, résoudra tous les problèmes. Sans non plus tomber dans une discipline militaire qui empêche la créativité. C’est là tout l’art de la chose 😉 

Petit aparté pour aller plus loin sur cette métaphore de l’eau, la source de la créativité, la vague et la bouteille. 

Il est fréquent d’observer des comptes sur les réseaux sociaux qui cherchent absolument à remplir leur calendrier éditorial avec le plus de contenus possible. Des citations galvaudées, des conseils inutiles lus et relus, juste un mot sur un fond coloré, etc. Tu vois de quoi je parle ? Bon, eh bien, pour moi ces comptes “pissent du contenu”, un contenu qui n’est qu’une forme de déchet métabolique. Voilà, cette métaphore filée, c’est cadeau. De rien. 

J'aide les entrepreneur·e·s authentiques et passionné·e·s à être visibles grâce à une identité visuelle et un site web qui leur ressemblent.

100% toi, 100% efficace.

0% blabla, 0% fausses promesses.

Discutons de tes projets, gratuitement et sans engagement.

Envie de rester en lien et avoir accès à une bibliothèque de ressources gratuites qui te feront gagner du temps ?

Ça tombe bien, il y a la newsletter pour ça !

À très bientôt !