On entend beaucoup parler d’espoir. 

“J’espère que les choses vont changer”. “J’espère qu’il fera beau ce weekend”. La liste est infinie. 

 

 

Mais finalement qu’est-ce que l’espoir ? A-t-il un quelconque intérêt ? 

 

Il y a une énorme différence entre l’espoir que les choses changent et un plan pour que ces mêmes choses changent. Comme il y a une énorme énorme différence entre l’espoir qu’il fera beau temps pour un repas dehors et prévoir un plan de secours dans le cas contraire. 

 

Dans les premiers cas, on se concentre sur des éléments hors de notre contrôle, dans les seconds on agit sur les éléments sous notre contrôle pour construire un plan optimal pour un événement à venir.

 

Cela n’a absolument rien à voir. 

Là où l’espoir nourrit l’impuissance et le drame, avec souvent des émotions induites (et du mélodrame) qui n’ont rien à faire là, le plan est concret et au plus proche de la réalité

 

 

De la même façon, il y a une énorme différence entre l’espoir d’accomplir quelque chose et le désir d’accomplir cette même chose.

L’espoir se porte sur le résultat final, incertain et lointain, alors que le désir engage l’enthousiasme du moment. Et le désir se révèle être une bien meilleure source de motivation sur le long terme que l’espoir. 

L’espoir relève de la superstition. Le plan et les désirs relèvent de la réalité. 

 

 

Il y a un proverbe qui dit “l’espoir fait vivre”. 

Vraiment ? Espérer, c’est-à-dire se bercer d’illusions, ferait vivre ?

Survivre, oui ! En se convainquant que demain sera meilleur qu’aujourd’hui par une quelconque magie externe ou un prince sur un cheval blanc. Certainement pas vivre. 

Je crois bien que ce proverbe nous dit surtout qu’une forte tendance de l’humain est de croire que regarder la réalité en face pourrait le tuer. 

 

 

De toute façon se voiler la face volontairement ne va pas de paire avec une quelconque forme de bonheur.

Un peu comme l’optimisme irréfléchi qui serait plutôt une forme d’anxiété et de fuite en avant. “Les choses vont s’arranger” répète un optimiste anxieux sans rien faire pour que ce soit le cas. 

 

L’espoir est bien différent de la foi ou la confiance. L’espoir dit “tout ira bien” là où la foi dit “quoi qu’il arrive, je serai capable de faire avec”. À choisir j’aime autant la foi, tiens, même si je préfère le mot “confiance” car “foi” est beaucoup trop connoté religieusement. 

 

L’espoir est vain et inutile. Ça peut sonner comme une mauvaise nouvelle mais il n’en est rien puisque ce fait rend également le désespoir obsolète

Isabelle ☺

J'aide les entrepreneur-e-s authentiques et passionnés à être visibles grâce à une identité visuelle qui leur ressemble.

Ainsi, ils/elles peuvent se consacrer pleinement et sereinement à leur cœur d'activité !

J'ai à cœur de traduire fidèlement leurs univers sous forme d'éléments visuels porteurs de sens et cohérents. Je sais qu'ainsi il leur est facile de toucher les personnes qu'ils/elles ont envie d'aider !

C'est aussi simple que ça. Gagnant-gagnant sur toute la ligne.

 

Je réalise également des illustrations, sites web et des supports de communication web & print.

Tu es intéressé.e pour échanger avec moi sur ton projet ou sur mes services d'identité visuelle et d'illustrations ?

Envie de rester en lien ?

La newsletter est faite pour ça.

Bien mieux que les réseaux sociaux où tout est lissé, mieux encore que le blog visible de tout le monde, les e-mails sont garantis 100% authentiques et 0% spam.

À très bientôt !