Tuer l’égoïsme ?

On entend souvent des phrases du type “les gens sont de plus en plus individualistes, c’est pour ça que le monde court à sa perte” ou bien que “le chacun pour soi tue notre société”. 

Eh bien je ne suis pas d’accord. Quand on montre du doigt ces comportements de repli, ce ne sont pas les comportements égoïstes que l’on pointe, ce sont des comportements de survie par des gens qui ont peur et qui sont en insécurité. Et ça n’est pas du tout de l’égoïsme.  

Ce qu’est vraiment l’égoïsme

Qu’est-ce que l’égoïsme au fond ? C’est se savoir unique, différent des autres et des normes. C’est se faire passer en premier sans culpabiliser de ne pas être sans cesse au service des autres. C’est chercher à satisfaire ses besoins en en prenant la mesure et en cherchant des solutions. 

Je trouve ça hyper sain, moi, au contraire. Hyper libérateur. 

Et ce qu’est vraiment l’altruisme

Mais alors ce bel altruisme, où est-il ? 

Facile ! Mais on ne nous l’apprend malheureusement pas. 

Parmi les besoins humains les plus primaires, il y a un fort besoin de contribuer. Contribuer à des causes, contribuer à des projets plus grands que soi. On est naturellement gratifiés lorsqu’on aide les autres, êtres sociaux que nous sommes. C’est simple, c’est sain. Un humain épanoui est un humain qui contribue. 

Comment on prend les choses à l’envers

On a tout faux en cherchant à faire l’inverse, c’est-à-dire à chercher à se rendre utile avant même de s’occuper de soi. Ce genre de comportement ne vient pas d’un désir réel mais d’un vain essai de se débarrasser d’une culpabilité plus ou moins induite par le milieu dans lequel on baigne. 

Je ne t’apprends rien si je te dis que la culpabilité et la peur sont les deux sentiments que tous les dominants cherchent à faire ressentir à leurs dominés pour mieux les contrôler et les soumettre. 

Souvent on dit que c’est propre au “judéo-chrétien” mais c’est bien plus vaste que ça. Régner par la terreur n’est pas réservé à une culture. Et le combo peur + culpabilité (on le voit maintenant avec la crise du virus) est un combo gagnant pour soumettre les masses. Qui a intérêt à ce que la population ait peur ? Qui a intérêt à ce que s’installe une croyance de type “si je sors de chez moi, je vais tuer des gens” ? Je m’égare un peu. C’est très actuel et en même temps tellement intemporel. 

Oser être égoïste

Si je reviens à l’égoïsme, celui qu’on pointe du doigt et le vrai égoïsme. 

Je pense plutôt qu’on n’ose pas être suffisamment égoïste et que ça fait partie des problèmes des crises qu’on traverse non seulement en ce moment mais depuis des siècles.

On a peur d’affirmer ce qu’on veut. On a peur du regard des autres. On a peur de faire ce qui nous plait. On se retrouve à vivre la vie de quelqu’un d’autre, à subir, à se faire violence et finalement à faire violence autour de nous. On se retrouve à être malheureux, en proie à des compulsions qui détruisent énormément autour de nous. 

On se retrouve à faire quelques actes de charité pour se donner bonne conscience, on se retrouve à être dans les tendances “saines” (en ce moment sont à la mode : vegan, zéro déchet, écolo) sans que ça nous parle vraiment mais pour se débarrasser de cette culpabilité qui nous tiraille sans cesse.

On fuit sa vie, en résumé. Alors de l’extérieur ça semble louable et altruiste mais l’est-ce vraiment ? 

Oser ne pas se forcer aux faux altruisme

Je crois qu’il y a bien plus de toxicité dans le faux altruisme, celui qu’on pratique pour apaiser sa culpabilité, parce qu’ “il faut”, parce qu’on est angoissé, pour se fuir et se faire violence que dans une attitude égoïste de se faire passer en premier de façon détendue et apaisée, et de s’écouter, de s’accorder des vrais plaisirs. 

Alors oui cela demande d’avoir confiance dans le fait que les actes altruistes reviendront passée une période où on ne pense finalement qu’à soi (j’en suis convaincue maintenant, j’ai vraiment foi en la nature humaine).

Oui on déplait nécessairement aux autres, en n’étant pas assez à leur goût à leur service. Certes. Mais qu’est-ce qu’on y gagne ! 

 

Enfin je dis ça mais je n’en suis qu’au début de ce chemin d’égoïsme sain. Et je vois déjà beaucoup d’améliorations dans ma vie. J’imagine déjà les gains futurs… ! 

Par exemple, je n’ai pas fêté le dernier Noël parce que je n’avais pas envie. C’était certainement une des plus belles fins d’années que j’ai passées. 

Je ne me force plus à aller à des événements où je ne veux pas aller. Tant pis si je passe pour “la méchante”, j’ai cette intime satisfaction de m’être respectée et d’être en cohérence avec moi-même. 

Je ne suis plus la personne à qui on raconte tous ses problèmes comme par le passé. Nope, je ne suis plus là pour personne si je n’ai pas vraiment envie.

Je préfère garder ma capacité d’écoute et de patience (qui n’est pas infinie) pour ce qui compte pour moi. Le tri se fait naturellement autour de moi, les gens partent quand ils se rendent compte qu’ils ne peuvent plus rien retirer d’une fausse gentillesse de laquelle ils ont maintes fois abusé. 

Ce n’est pas encore si simple mais je travaille activement à mon égoïsme 😉 (et les coloriages insolents que je te propose vont complètement dans ce sens)

 

 

J’adorerais savoir comment tu vois ce sujet de l’égoïsme, est-ce que ça te parle ? Quelle est ta vision de l’égoïsme ? Te considères-tu égoïste ?

Isabelle ☺

J'aide les entrepreneur-e-s authentiques et passionnés à être visibles grâce à une identité visuelle qui leur ressemble.

Ainsi, ils/elles peuvent se consacrer pleinement et sereinement à leur cœur d'activité !

J'ai à cœur de traduire fidèlement leurs univers sous forme d'éléments visuels porteurs de sens et cohérents. Je sais qu'ainsi il leur est facile de toucher les personnes qu'ils/elles ont envie d'aider !

C'est aussi simple que ça. Gagnant-gagnant sur toute la ligne.

 

Je réalise également des illustrations, sites web et des supports de communication web & print.

Tu es intéressé.e pour échanger avec moi sur ton projet ou sur mes services d'identité visuelle et d'illustrations ?

Envie de rester en lien ?

La newsletter est faite pour ça.

Bien mieux que les réseaux sociaux où tout est lissé, mieux encore que le blog visible de tout le monde, les e-mails sont garantis 100% authentiques et 0% spam.

À très bientôt !